Quels sont les dangers de casser un mur porteur ?

16 novembre 2021

Un mur porteur a pour rôle de supporter les charges des étages supérieurs et le poids de la toiture. Ce sont là des dizaines de tonnes qui s’appuient sur ces murs de quelques centimètres d’épaisseur. Casser un mur porteur est donc extrêmement délicat et plusieurs risques sont liés à sa modification. On est donc en droit de se demander quels dangers existent lorsque l’on veut réaliser de tels travaux.

L’exploration : la méthode infaillible pour connaitre la nature d’un mur

Avant de parler des dangers il est important de connaitre la nature du mur que vous allez démolir. Bien des gens vous diront qu’il suffit de taper sur un mur pour en connaitre la nature. Détrompez-vous : il ne faut pas se fier à son oreille ! En effet, il peut arriver qu’un mur en pierre de 70cm recouvert d’une plaque de plâtre sonne creux !

En réalité, la meilleure méthode pour reconnaitre la nature d’un mur reste l’exploration « destructive » qui consiste à percer un trou dans le mur avec une perceuse et d’analyser la poussière du mur :

  • elle est de couleur rouge : c’est de la brique qui peut être pleine ou creuse
  • elle est grise ou blanche et s’écoule finement : c’est du béton
  • les grains de poussière sont gros, blancs et gras au toucher : c’est du béton cellulaire
  • la poussière est de couleur blanche ou beige et sablonneuse : on a affaire à de la pierre calcaire
  • elle est très fine, blanche et adhère au foret de la perceuse : c’est du plâtre
  • le bois et le carton ne libèrent presque pas poussière mais des copeaux dont la nature est aisément reconnaissable

Nous vous recommandons de réaliser le trou dans un endroit qui ne soit pas trop visible – qui pourra être dissimulé par un tableau ou bien là où vous pensez pratiquer l’ouverture dans le mur. Grâce au forage, vous pourrez également estimer l’épaisseur du mur – laquelle épaisseur sera un indice supplémentaire vous permettant de savoir si vous avez affaire à un mur porteur.

Les différents types de mur possibles

Connaitre la nature d’un mur vous permettra d’identifier son rôle dans le bâtiment.

En effet, un mur porteur est généralement construit en béton, en pierre ou en brique, tandis qu’une simple cloison sera faite en plâtre, en bois, voire en caton.

Attention toutefois aux constructions anciennes où l’usage de ces matériaux peut-être trompeur. Ainsi, une cloison pourra être bâtie en pierre ou en brique. A l’inverse, un mur porteur ne sera jamais construit en plâtre ou dans des matériaux peu résistants comme le contre-plaqué ou le carton.

Prenez également garde au cas de la cloison semi-porteuse. Dans l’ancien, il peut arriver que le plancher supérieur s’affaisse avec le temps. Il peut alors reposer sur des séparations comme de simples cloisons qui n’étaient pas conçues pour supporter des charges aussi importantes. Ces séparations deviennent alors porteuses ; on les appelle alors « cloisons semi-porteuses ».

Connaitre la nature d’un mur est donc un élément important qui vous permettra de savoir si vous avez affaire à un mur porteur et donc de choisir la technique appropriée pour déposer le mur. Si vous avez un doute, n’hésitez pas à faire appel à un BET structure confirmé.

Casser un mur porteur : quels risques pour la toiture et les étages supérieurs ?

Le mur porteur, ou mur de refend, a pour rôle de soutenir les charges supérieures. Ainsi, les étages supérieurs comme la toiture s’appuient littéralement sur le mur porteur. On imagine donc aisément à quel point il peut être dangereux de casser un mur porteur.

D’ailleurs, c’est pour cela qu’il s’agit très rarement de casser un mur porteur. Dans la plupart des cas, on pratique une ouverture d’une envergure plus ou moins importante – certaines techniques adaptées pour casser un mur porteur permettent d’atteindre 4m de largeur.

Lorsque la toiture ou les étages supérieurs sont portés par le mur, le danger principal provient du fait que les éléments de renfort ne soient pas suffisants. En pareil cas, les éléments peuvent se déformer ou rompre, entrainant l’affaissement du plancher ou l’effondrement d’une partie de la toiture.

Il est bon de rappeler que dans les régions enneigées, il est préférable de casser un mur porteur l’été afin que le poids de la neige n’alourdisse davantage la toiture et donc les charges exercées sur le mur de refend.

Casser un mur porteur : quels sont les impacts potentiels ?

Si l’opération n’est pas réalisée correctement, casser un mur porteur peut avoir des répercussions sur le bâti. Les conséquences gravissimes citées plus haut sont rares et peuvent survenir. Mais d’autres effets peuvent arriver suite à la démolition d’un mur porteur. En effet, des fissures ou des lézardes peuvent apparaître sur des murs contigus ou même éloignés du mur porteur modifié.

Ainsi, si vous casser un mur porteur dans une copropriété, des fissures peuvent se former chez vos voisins. D’où l’intérêt de demander à un huissier de réaliser un état des lieux contradictoire. Ce dernier permettra de vous assurer que des voisins indélicats ne profitent pas des travaux pour vous faire porter la responsabilité de fissures déjà existantes chez eux avant les travaux.

Enfin, si vous souhaitez casser un mur porteur dans un logement récemment construit et toujours couvert par une assurance décennale dommage-ouvrage, sachez que la modification de la structure de l’ouvrage annule cette assurance. C’est pourquoi il est indispensable de s’assurer que l’entreprise générale qui réalisera la démolition du mur porteur est bel et bien couverte par une assurance dommage-ouvrage. Ainsi, l’assurance de l’entreprise prolongera de dix ans cette couverture contre les dommages qui peuvent survenir sur le bâti.

 

Poursuivez votre lecture en identifiant les principaux points pour sélectionner une entreprise générale ou quelles sont les autorisations à obtenir pour démarrer vos travaux, que vous habitiez en copropriété ou dans une maison individuelle.

Contactez notre bureau d’études pour réaliser les études et calculs nécessaires

PARTAGER SUR :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Autres actualités

Mon devis en ligne

Pour éditer votre devis en ligne, merci de renseigner les champs ci-dessous.